Préparer ses figurines avant peinture
Peindre les visages
Peindre les vêtements
Peindre les cuirs
Peindre les métaux
Peindre le Bois
Peindre les chevaux
Les poudres metalliques
L'eau
Les Rochers
Les Pinceaux
Melangez les couleurs
Les Sols
Les Murs
Les Batiments
La Pate à Sel
La Pâte Polymère (Fimo)
Comment Mastiquer


PREPARER UNE FIGURINE

Avant d'assembler une figurine, il est nécessaire de l'ébarber (enlever les bavures des pièces) et ensuite, la frotter à la laine d'acier, jusqu'à ce que le métal brille (ce qui permet d'encore mieux repérer les éventuelles petites bavures restantes).

Pour cela, 4 outils sont indispensables: une fine lime triangulaire, une petite lime plate, un cutter et de la fine laine d'acier. Enlevez le plus gros des bavures à l'aide du cutter, pour affiner ensuite avec les limes et terminez par un polissage à la laine d'acier.

MASTIQUAGE D'UNE MAQUETTE OU D'UNE FIGURINE

Quand j'ai collé les pièces qui pouvaient être collées (certaines doivent quelque fois être collées après la mise en peinture pour une question de facilité d'accès), je repère les infractuosités anormales dans la figurine (joints des membres, de la tête, du cou etc...) et je rebouche celles-ci avec du milliput ou alors, ce qui coute beaucoup moins cher et qui est aussi efficace, un enduit de rebouchage pour bois et métaux (en vente dans toutes les grandes surfaces) que je ponce avec du très fin papier de verre après séchage.

Beaucoup d'amateurs utilisent la marque Winsor & Newton. En ce qui me concerne, il m'arrive d'utiliser d'autres marques qui me donnent d'aussi bons résultats. Je pense que ce n'est pas la peinture qui fait fait la figurine, mais c'est plutôt le peintre! En fonction de telle ou telle marque ou de telle ou telle teinte, on peur toujours y apporter certains correctifs pour obtenir le résultat escompté.

LES POUDRES METALLIQUES

Les poudres servent à peindre tout ce qui est métallique (armes, casques, armures etc...).

En général, on les dilue dans du vernis mat ou dans d'autres couleurs pour obtenir des effets métalliques; on peut aussi les saupoudrer par estompage. Ex. de poudres: Rich gold, pale gold, antique,cuivre, or riche, argent, aluminium...

LES TYPES DE PINCEAUX

Certains vous diront que les pinceaux les plus coûteux sont les meilleurs (poils de martre). Il y a quelques années, c'était le cas. A l'heure actuelle plusieurs firmes ont fabriqué des pinceaux synthétiques qui rivalisent avec les "classiques", aussi bien au niveau de leur rendu qu'au niveau de la finesse (jusqu'à 10x0!). Leur longévité est nettement supérieur et leur prix franchement moindre. Les pinceaux à "brusher" ont un poil plus court et plus raide; ils servent à fondre les couleurs entr'elles (ombres, lumières...)

MELANGER LES COULEURS DE PEINTURES

La couleur est l'attrait principal d'une figurine. Si vous vous limitez à simplement à enduire celle-ci, elle ne "vivra" pas! Pour la faire "vivre", il est impératif d'y apporter des zones d'ombre et de lumière en lissant ou en "brushant" (tapoter) les couleurs d'ombre et de lumière afin de les faire "fondre" dans la couleur de base. Ci-après, vous trouverez les mélanges que j'utilise pour ombrer ou éclaicir en me basant sur la gamme Winsor & Newton. Ces combinaisons ne sont pas exhaustives.

OMBRES:

Les jaunes: brun foncé Les rouges: mélanger du brown madder alizarin, du purple madder alizarin. Les bleus: noir Les verts: noir Les bruns: brun foncé ou noir Le blanc: mélanger du noir et du burt umber

LUMIERES:

Les jaunes: blanc Les rouges: aurora yellow Les bleus: blanc Les verts: aurora yellow et un peu de blanc Les bruns: aurora yellow

PEINDRE LES VISAGES

Un visage bien peint est une "invitation" à découvrir le reste de la figurine.
24 heures après avoir mis la couche de fond (humbrol) on peut commencer à peindre le visage à la couleur à l'huile un peu liquéfiée à la térébenthine.
Pour cela, nous aurons besoin de plusieurs couleurs:
- Pour les ombres: brown madder alizarin, burnt sienna ou mars brown.
- Pour la chair (couleur basique): aurora yellow, burnt sienna, blanc.
- Pour les lumières: blanc.

1. Peindre le blanc des yeux avec une couleur blanche style "humbrol".
2. Entourer le visage, et le cou (à proximité du col) d'une fine ligne d'ombre.
3. Peindre le visage, sans toucher l'ombre, à l'aide de la couleur chair en dosant suivant l'origine ou l'activité du sujet (mettre plus de jaune pour un asiatique, plus de brun pour quelqu'un qui a ses activités en plein air, etc...).
4. Fondre l'ombre et la chair en lissant ou en tapotant les couleurs.
5. Peindre les yeux (un rond brun ou bleu).
6. Délimiter les yeux avec de l'ombre en fondant l'ombre avec la chair.
7. Mettre un minuscule point blanc dans l'iris.
8. Ombrer et fondre les côtés du nez, les oreilles et en dessous de la lèvre inférieure.
9. Eclairer et fondre le nez, les pommettes, le menton et le dessus des oreilles.
10. Peindre les lèvres (la supérieure plus fonçée que l'inférieure).
11. Fondre une minuscule pointe de rouge pour rosir les joues.
12. En ce qui concerne les cheveux, faire un lavis (couleur très diluée à la térébenthine) suivant la teinte désirée en y apportant de l'éclairage et de l'ombre, après séchage.

PEINDRE LES VETEMENTS

Pour peindre un vêtement, il faut toujours tenir compte des ombrages et des lumières et les représenter sur la figurine par des couleurs plus foncées ou plus claires en les fondant dans la couleur de base par lissage ou brushing (tapotement à l'aide d'un pinceau plus raide).

Eclaircissements et ombrages de base

1. ECLAIRCIR:

- Tissus rouges: cadmium lemon
- Tissus verts foncés: mélange de blanc et de jaune cadmium foncé.
- Tissus bleus foncés: blanc
- Tissus jaunes: mélange de cadmium lemon et de blanc.
- Tissus oranges: mélange de blanc et de jaune cadmium foncé.
- Tissus en peau de daim ou ressemblant: blanc.

2. OMBRER

- Tissus rouges: mélange de violet et vandyke brown.
- Tissus verts foncés: prussian blue ou ivory black.
- Tissus bleus foncés: ivory black.
- Tissus jaunes: terre d'ombre brûlée.
- Tissus blancs: mélange d'ivory black et de terre d'ombre brûlée.
- Tissus oranges: burnt sienna
- Tissus en peau de daim ou autres: terre d'ombre brûlée.
N.B.: En ce qui concerne les mélanges d'ombrage ou d'éclaircissement, l'appréciation est laissée au peintre suivant l'intensité du ton de base et aussi la position de la figurine.
Avant de fondre le mélange dans la base, il est impératif de toujours faire un test avant.
Quant à l'application des ombres, il est nécessaire de procéder très progressivement, par très petites quantités, pour éviter que la figurine soit remplie de grosses tâches à la place d'ombres.

EN PRATIQUE:

Quand on regarde une veste ou un pantalon, on peut apercevoir, en fonction du placement de la lumière, que les éclaircissements se trouvent sur les reliefs de chaque partie du vêtement et les ombres se trouvent dans les plis, où la lumière pénètre moins. Il faut aussi tenir compte du passage progressif "ombre-lumière" en faisant un dégrader dans les couleurs.

PEINDRE LES CUIRS

Les ceintures,les besaces, les sacs, les sacoches, les chaussures, les selles, les harnachements, certains chapeaux etc... sont souvent réalisés en cuir. Pour les peindre, il faut reproduire le plus possible le rendu de cette matière, qui doit "vivre" quand on la regarde.  

1. CUIR NOIR

  Appliquer d'abord une couche de fond en "humbrol" noir mat et laisser sécher.
Ensuite, peindre l'objet en ivory black (mat) ou lamp black (brillant) suivant le besoin et éclaicir les plis à l'aide d'un mélange de blanc et de bleu.

2. CUIR BRUN

  Comme couche de fond: terre de sienne brûlée un peu diluée à la térébenthine pour que le séchage soit plus rapide.
Après séchage,appliquer la base: mélanger de la terre de sienne brûlée, de l'ocre, de la terre d'ombre brûlée et du noir.
Ombrer avec de la terre d'ombre brûlée ou de l'ivory black.
Eclaircir avec de l'ocre jaune.

PEINDRE LES METAUX

Voici le "nerf de la guerre"... le métal.

PEINTURE ARGENTEE

Mélanger du brown madder alizarin et du winsor blue pour obtenir un noir particulier à diluer avec de la térébenthine pour un séchage plus rapide. Laisser sécher "presque" entièrement et au moyen d'un pinceau souple et sec, prendre un peu de poudre d'aluminium et frotter celle-ci sur du papier afin d'ôter les particules métalliques restantes.
Frotter ensuite (à sec) les pièces à peindre (qui ne sont pas tout à fait sèches) avec la poudre pour donner un effet de "poli".
Faire délicatement des ombres avec le mélange de base.

PEINTURE DOREE ET CUIVREE

Employer le même système avec la même couleur de fond, passer la pièce avec un peu de la poudre cuivre jaune et repasser ensuite avec un mélange de poudre rich gold et aluminium.
En fonction du besoin, faire un test pour doser les mélanges.
Ombrer avec le mélange de base.
N.B.: Si, par ex., on peint un canon, il faut toujours se dire que celui-ci ne sort pas du "magasin", mais qu'il a déjà peut-être fait plusieurs campagnes, d'où la nécéssité de le "vieillir" un peu en dosant bien les poudres.

PEINDRE LE BOIS

Le bois doit aussi avoir un "cachet" aussi naturel que possible.
En général, on se sert du burnt sienna pour la couleur de base (fusil, attelages etc...).
Les ombres sont réalisées avec du brown madder alizarin et les éclaircissement avec de l'aurora yellow.
Le tout assez dilué pour ne pas avoir, par ex., un fusil aussi gros qu'un canon!

PEINDRE LES CHEVAUX

Peindre un cheval, voici encore un défit assez difficile mais qui devient facile quand on applique les techniques suivantes:

CHEVAL BAI (rouge-brun) ET ALEZAN (Brun rougeâtre - fauve)
Mettre une couche de base en mars brown diluée à la térébenthine.
Après séchage complet, peindre la couche finale par zones en commençant par une fine couche de burnt umber, pour appliquer ensuite une couche de mars brown (sauf entre les muscles) et fondre ces deux tons sur les bords des creux. Eclaicir les muscles avec du cadmium yellow deep au centre de ceux-ci et fondre le jaune dans le brun. Ombrer dans les creux et fondre.
Pour peindre les crins, appliquer un lavis noir pour les chevaux bais et un lavis brun pour les alezans, et après séchage, éclaircir au dry-brush. Quand la pièce est complètement sèche, appliquer un vernis satiné.

P.S.: certains préfèrent se servir de plusieurs teintes pour obtenir la couleur bai de la robe du cheval, pour ombrer et pour éclaircir :
chrome yellow, chrome orange, mars orange, burnt umber, vandyke brown et lamp black. L'inconvénient, c'est de savoir trouver "l'alchimie" exacte concernant les doses.

L'OEIL

  Peindre en blanc mat (humbrol) le fond de l'oeil pour ensuite le peindre en garance brune alizarin, puis en orange de cadmium en ne laissant apparaître qu'un mince cercle de brun. Peindre la pupille avec du lamp black un peu dilué. Border l'oeil de terre d'ombre brûlée et de noir en ne laissant qu'une petite partie blanche dans le coin de l'oeil et éclaircir avec du blanc le bord de la paupière supérieure. Après séchage complet, vernir l'oeil au vernis brillant (humbrol).

LES SOLS DE VOS DIORAMAS

 Les sols d’extérieur :

- Pour imiter la terre, le thé fait des merveilles, on utilise les sachets de thé ou le thé en vrac pour les boules à thé en fonction de la consistance du sol que l’on souhaite. le marc de café sert aussi pour la terre.
- La litière pour chat peut servir pour les bordures de jardin.
- Pour le gazon, j’ai fait sécher de la mousse à l’abri de la lumière pour garder la couleur verte (mais cela existe déjà séché) que j’ai ensuite « hachée » avec des ciseaux (ou passer au mixer) puis collée elle reste bien verte contrairement au gazon séché qui devient vert très pâle ou beige (mais que l’on peut utiliser sur certaines parties afin de faire des effets de couleur)

Pour les sols d’intérieur :

- Pour les moquettes j’utilise 0de la feutrine
- Pour le parquet, j’ai utilisé du balsa mais aussi des bâtons de glace il suffit juste de couper le bout arrondis et de varier les longueurs l’avantage est d’avoir toujours la même largeur, on peut aussi utiliser des restes de dalle
- Pour les parquets dont le dessin est plus compliqué à réaliser, les feuilles de bois de plaquages sont recommandées, elles se découpent plus facilement car l’épaisseur n’est que de quelques millimètres, et les coloris assez variés.
- Pour le carrelage j’ai utilisé des petits carreaux de mosaïque blanc que j’ai très légèrement verni en tamponnant avec du verni chêne afin de leur donner un aspect plus grès
- Pour le carrelage de salle de bain ou de WC j’ai imprimé un carrelage sur du papier photo brillant, mais je conseille de ne l’utiliser que pour des petites surfaces le rendu est bien mieux.
- Pour les tommettes les clés de votre boite à outils ont la forme idéale il suffit de s’en servir pour faire l’emprunte sur de la fimo, de la pâte qui durci à l’air etc. …  cela représente un travail assez long mais le résultat est sympathique, le joint pourra être fait en plâtre que l’on aura teinté au préalable avec du fard pour les yeux de couleurs assorties aux tommettes.
- Pour les débutants il existe de très jolis imprimables qui peuvent faire illusion.

LES MURS

On peut fabriquer les murs, soit avec des petits cailloux ou en modelant, une à une, les briques avec de la pâte à sel (farine, sel, eau), et les "maçonner" ensuite avec de la colle pour l'assemblage (travaille assez fastidieux), ou alors avec des plaques de balsa (bois extrêmement léger que l'on trouve dans les magasin de maquettisme et de modélisme) qu'on enduit de polyfila en y traçant les dessins des briques, des plaques de plâtre coulées dans un récipient lisse puis ensuite gravées feront également l'affaire. A peindre après séchage.

LES BATIMENTS

Pour la construction de bâtiments le balsa est un allié incontournable.
On procède de la même façon que pour les murs "balsa" et on assemble les pièces après y avoir tracé les motifs nécessaires.

LA PATE A SEL

Pour éviter d'acheter des produits de modelages assez coûteux, la pâte à sel peut souvent substituer ceux-ci.
Exemples de réalisations en pâte à sel:
pont de rivière, arbre abattu, puits, fontaine, sacs dans les tranchées de guerre, mangeoir ou abreuvoir pour les animaux et tous les sujets qui n'ont pas une grande surface.
Recette: 1 mesure de sel fin, 2 mesures de farine et 3/4 à 1 mesure d'eau tiède.
Vous pouvez la mettre sécher dans un four ménager.

LA PATE POLYMERE

Si vous voulez opter pour une pâte un peu plus coûteuse mais qui est encore à la portée de tous (financièrement parlant) l'idéal est la pâte polymère (genre Fimo). Elle permet même de sculpter soi-même des figurines.
Après modelage de la pièce il suffit de la passer au four de cuisine électrique pendant /- 30 minutes à /- 120°. On peut ensuite la peindre, la limer, la poncer, la sculpter....

ROCHERS, PIERRES, CAILLOUX

Avec les cailloux recueillis, il est possible de réaliser de magnifiques rochers en y ajoutant quelques couleurs pour éclaircir et ombrer.

EAU

Pour imiter une petite surface d'eau, il suffit de bleuir le fond de la surface avec un bleu foncé et de couler ensuite sur la couleur du colle-tout qui reste transparent et luisant au séchage. Des petites retouches de couleurs peuvent-y être apportées pour représenter la verdure (nénuphares, algues etc...).
On peut aussi se servir de suppositoires à la glycérine (en vente dans les pharmacies) et faire fondre ceux-ci pour obtenir une imitation d'eau tout aussi valable.
Pour des grandes surfaces d'eau, employer du polyfila en reproduisant le mouvement des vagues, pour ensuite y poser les couleurs requises: bleu foncé, bleu clair, gris, blanc quelque fois un peu de vert, en fonction du résultat escompté.
Cependant, la meilleure tehcnique reste celle de la résine d'inclusion, voir le tutorial: "Créer ou immiter de l'eau"



Aucun Commentaire Posté pour le moment
Soyez le premier à poster un commentaire.








Vos commentaires seront lus par d'autres visiteurs et seront affichés en page d'accueil.
Merci de bien vouloir soigner la rédaction de vos messages.




Attention, suite aux nombreux spams et messages anonymes, en postant un commentaire,
comme sur un forum,votre ip:54.196.182.102 sera stockée sur notre base de données.
En postant un commentaire, vous recevrez un message à chaque fois qu'un utilisateur y répondra.