Le matériel nécessaire pour la réalisation de photodécoupe:

-Un transparent pour rétroprojection pour lazer ou jet d'encre,
-Ruban adhésif ainsi que de l'adhésif double-face.
-Une insoleuse, n'hésitez pas à la fabriquer vous même.
-Soude Caustique
-Perchlorure de fer ou acide chlorhydrique /eau oxygénée
-Du diluant pour supprimer les restes de vernis après la gravure
-Une plaque photosensible (Ou une plaque classique que vous viendrez sensibiliser avec de "l'UV lacquer Positiv 20") de 0.1~0.2mm
-Deux bonnes grosses heures de travail.

Création du typon

Tout d'abord, il vous faudra réaliser le Typon (Sorte de négatif qui vous servira à sensibiliser le vernis de la plaque photosensible).
Pour cela, un logiciel de CAO (Genre Autocad) ou au pire des cas Photoshop, Le noir sera la matière qu'il restera après toute les opérations
Les plus petites sections du typon ne devront pas être inférieures à 0.2~0.3mm pour une raison toute simple, l'acide n'est pas vraiment précis, il suivra au mieux le tracé que vous aurez désigné, si vous créer des parties trop "fines", elles risquent d'être "rongées" par l'acide lors de la gravure.

N'hésitez pas à utiliser des photos à l'échelle des pièces sur lesquelles vous souhaitez appliquer la photodécoupe. (Pourquoi même ne pas utiliser la notice du modèle si elle le permet)...



Voici un typon terminé, du moins pour la face avant. Une chose à savoir, moins l'acide aura de matière à graver, moins il faudra laisser la plaque, la température sera moins élevée et donc la gravure sera de meilleure qualité.

On crée une copie symétrique au typon ou un effet mirroir afin de créer le verso de celui-ci.

Afin d'avoir un alignement absolument parfait, il vous faudra dessiner des croix de centrage (Si vos typons sont mal alignés, il est évident que votre photodécoupe est ratée d'avance).

Impression du Typon

Il faudra ensuite imprimer le typon, pour cela, dans vos paramètre imprimante, sélectionnez le noir et le contraste au max, il faut que le noir soit le plus opaque possible. La lumière dégradant le vernis de la plaque si le noir n'est pas assez marqué, il n'y aura pas assez de vernis pour protéger la plaque de l'acide au niveau de nos pièces de photodécoupe.

Alignement des typons

Une fois imprimé, découpez votre typon en deux et superposez les deux typons ainsi obtenus, prenez le temps qu'il faut, il faut que ceux-ci soit PARFAITEMENT ALIGNES, utilisez de l'adhésif sur une table bien plane et bien propre afin de vous aider.



Réalisez une pochette avec vos deux typons PARFAITEMENT ALIGNES (Je le rappelle au cas ou vous auriez survolé l'étape précédente).



Re-vérifiez une nouvelle fois l'alignement.


Découpe de la plaque photosensible

Il est temps de découper notre plaque photosensible, effectuez cette découpe avec un bon cutter ou un couteau de modéliste (Des ciseaux vrilleraient le bord de la plaque).
Retirez ensuite le film de protection de la plaque

Précautions à prendre:

  • Ne pas mettre les doigts sur la plaque
  • Retirer le film rapidement eviter toute exposition superflue à la lumière.


Insolation de la plaque

Placez la plaque photosensible dans la "pochette typon" que vous venez de réaliser.
Procédez à l'insolation de la plaque sous votre tube UV (Pour un tube standard placé de 10 à 12 cm de la plaque, compter environ 5min pour chaque face)

Révélation de la Plaque photosensible

Cette étape va dissoudre la seule résine qui à été exposée aux U.V. Ce qui mettra la partie de la plaque, initialement cachée par les zones noires du typon, à nu.

Afin de rendre la réaction plus active, faire chauffer 1L d’eau, sans la porter à ébullition. L’eau doit être “bien tiède” ~20 à 30°C.

Après que le circuit ait été insolé, plonger le circuit dans le bain révélateur:

  • Avec les sachets, le produit est très puissant, le bain ne dure guère plus de 3s !!! Attention, c’est très rapide ! Plonger le circuit dans l’eau froide pour arrêter la réaction chimique.
  • Avec de la Soude caustique à 7g/l, comptez environ 20min dans un bain à 22 à 24°C

Comme vous pouvez voir ci-dessus les trous sont maintenant en métal nu et les "pièces" sont quant à elles protégées par la résine photosensible

La Gravure de la photodécoupe

On pratique la gravure de deux manières, toutes deux chimiques :

  • En utilisant du perchlorure de fer
  • Avec de l'acide chlorhydrique.

Chaque manière possède ses avantages et inconvénients.

PERCHLORURE de FER

Avantages : très simple à mettre en œuvre. Peu de dégagement gazeux.
Inconvénients : énormes risques de taches. Doit être neutralisé avant d'être rejeté. Attention, lors du stockage, les pieces en acier situées aux alentours ont tendance à rouiller si contact avec émanations gazeuses...
Mise en œuvre :
Dans un bac à mousse, ou dans un bac à bulles, ou dans l'assiette du chat (par ordre décroissant du prix de revient).Un bac à bulles vertical coûte dans les 200.00F, avec le bulleur, bien entendu.Mais si l'on ne pense pas graver de grandes quantités de circuits imprimés, on peut se contenter de l'assiette du chat. La méthode est simple. Prendre une assiette ou tout autre récipient plat (en opposition au bol), verser le perchlo (une hauteur de 10 mm suffit) et poser délicatement dessus le circuit à graver, face cuivre en dessous, en contact avec le bain, bienentendu. Contre toute attente, le circuit flotte, mais à condition de l'avoir posé délicatement à plat sur la surface du liquide. On peut surveiller la gravure par transparence. Il est inutile de soulever le circuit pour vérifier l'avancement.
Rappelons que la plaque doit être propre, exempt de traces de graisse. C'est d'ailleurs généralement le cas après un passage dans une solution de soude caustique à 7-8 g/l.

ACIDE CHLORHYDRIQUE / EAU OXYGÉNÉE

Avantages : Ne produit pas de taches. Manipulation plus aisée.
Inconvénients : Fortes émanations de chlore gazeux. Il est impératif de travailler à l'extérieur. La neutralisation se fait par une adjonction progressive de soude caustique.
Attention : Certaines plaques présensibilisées ne conviennent pas à la gravure à l'acide chlorhydrique. Les plaques sensibilisées par soi même au produit  Positiv 20 conviennent trés bien.

Il faut :

  • Acide chlorhydrique HCl à 35 %
  • eau oxygénée à 30 % (se trouve en bouteilles d'un litre dans les drogueries)
  • de l'eau (Q.S.P. 1l)

Attention : Ces produits sont corrosifs. Il est préférable de les stocker dans un endroit aéré. Le mélange doit impérativement être conservé dans une bouteille non hermétiquement bouchée, car l'eau oxygénée dégage de l'oxygène.

Proportions du mélange :

  • 200 ml acide chlorhydrique
  • 30 ml eau oxygénée
  • 770 ml d'eau

En fait, on prend 200 ml d'acide que l'on mélange à 800 ml d'eau. On ajoute ensuite un peu d'eau oxygénée. Attention, il se produit un dégagement gazeux. Il est fortement recommandé de travailler à l'air libre (dehors !). Il faut savoir que les vapeurs les dégagements de chlore sont corrosifs.
Après la gravure, on procède à un rinçage du circuit et on essuie l'eau à l'aide de papier absorbant ou d'un chiffon sec.
Il faut ensuite éliminer le vernis photosensible résiduel. Cette opération se fait facilement à l'aide d'un chiffon imbibé d'acétone.
Précautions :
Les produits doivent être stockés dans un endroit aéré, en sécurité vis à vis des enfants. Les produits dégageant des vapeurs doivent être manipulés sous hotte, la hotte du modeste citoyen étant l'extérieur...
Utiliser des gants et des lunettes de protection. Eviter le costume du dimanche...

La gamelle du chat faisant l'affaire :-)
On met l'eau chaude dans la grande bassine bleue qui contiendra , plus tard, la réaction chimique et me permettra de maintenir une température constante.

Nos plaques précédemment révélées et bien nettoyées avec de la soude caustique...





De temps en temps, il vous faudra remuer la solution acide avec une baguette en plastique, vous verrez la découpe apparaitre au fur et à mesure.




La finition

La dernière opération est une opération de nettoyage de notre plaque de photodécoupe.

Passer un morceau de sopalin imbibé d’acétone (par exemple) sur le circuit imprimé.

Et enfin, n’oubliez pas de nettoyer correctement tous les ustensiles que vous avez pu utiliser et prenez toutes les précautions nécessaires lorsque vous vous débarrasserez des produits polluants que vous aurez utilisé !

Cet article est inspiré (Pour les photos) de l'excellent article de briansmodelcars.



Crazydoub le 2016/10/02 15:01
Je vous invite à consulter divers articles sur internet sur la conception de circuits imprimés... (Principe identique)

PETREAU CHRISTOPHE le 2016/09/28 10:37
pourquoi y/a des endroi de la plaque est moins insoler au revelateur

PETREAU CHRISTOPHE le 2016/09/26 09:25
pourquoi le revelateur suprime tout sur les plaque

Crazydoub le 2016/09/14 06:44
Malheureusement, il sera impossible de mettre de tels travaux à disposition du public.

Lambert guillaume le 2016/09/01 13:20
Bonjour pouvez vous me contacter au 0673614667 pour savoir si vous faites des réalisations pour d autres personnes et vos tarifs. Cordialement mr Lambert

Page de commentaires:
1 - 2
Commentaires par Page
5 - 10 - 20








Vos commentaires seront lus par d'autres visiteurs et seront affichés en page d'accueil.
Merci de bien vouloir soigner la rédaction de vos messages.




Attention, suite aux nombreux spams et messages anonymes, en postant un commentaire,
comme sur un forum,votre ip:54.156.37.123 sera stockée sur notre base de données.
En postant un commentaire, vous recevrez un message à chaque fois qu'un utilisateur y répondra.